Des cellules à hétérojonction pour une architecture solaire moderne et attractive à Neufchâtel

Architecture, design et indépendance énergétique? La parfaite définition d’Estiatech

Des cellules à hétérojonction pour une architecture solaire moderne et attractive à Neufchâtel

Grâce aux cellules à hétérojonction, Neufchâtel découvre l’architecture exclusive qui produit de l’énergie… Viteos, la Ville de Neuchâtel et le CSEM ont inauguré aujour- d’hui en centre-ville une façade de panneaux photovoltaïques qui séduit autant par son aspect ultra-design que par sa combinaison de technologies innovantes. Robuste, efficace et esthétique, la façade marque un tournant dans l’intégration architecturale des panneaux photovoltaïques à Neuchâtel et ouvre la voie à une architecture solaire moderne et attractive.

Constituée de nouveaux panneaux solaires entièrement développés et fabriqués en Suisse, la nouvelle façade sud du bâtiment de la Rue Maladière 83 a été réalisée grâce au soutien décisif de partenaires engagés dans les énergies renouvelables. Par-delà les intérêts technologiques et énergétiques, l’installation se distingue avant tout par sa vocation d’intégration architecturale. L’écran photovoltaïque, aérien et élégant grâce au choix de la semi-transparence, a été dessiné par le bureau d’architecture neuchâtelois GD Architectes, en collaboration avec le PV-center du CSEM pour la sélection des technologies.

csem-Example-of-BIPV_Photovoltaic_building_frontage_HR
© 2015 Centre Suisse d’Electronique et Microtechnique SA

Développement urbanistique durable et engagement pour les énergies renouvelables

C’est avant tout grâce à l’engagement de l’entreprise Viteos et de la Ville de Neuchâtel que la façade a pu être réalisée. Numéro un des énergies renouvelables dans la région neuchâteloise, Viteos inscrit son engagement dans son programme d’investissement à hauteur de 24 millions sur 10 ans pour le photovoltaïque. L’entreprise neuchâteloise se félicite tout particulièrement du recours à ces technologies innovantes pour une réalisation en façade. « Les installations photovoltaïques intégrées sont devenues un élément à part entière du bâtiment et le recours aux panneaux solaires comme figures de style esthétiques contribue à la démocratisation de cette énergie renouvelable dans la construction » a rappelé Josette Frésard, administratrice déléguée. De son côté, le Conseiller communal Olivier Arni a souligné que la réalisation exemplaire s’inscrivait dans le cadre du développement urbanistique du quartier Maladière/Jaquet-Droz. « Cette réalisation s’intègre parfaitement dans notre vision d’urbanisme durable. Elle nous permet de mettre en valeur l’excellence des compétences présentes à Neuchâtel et de positionner la Ville en tant que cité clairement tournée vers l’innovation et l’intégration des énergies renouvelables. »

Des cellules à hétérojonction pour une innovation transférée avec succès à un partenaire industriel

Les modules photovoltaïques retenus sont composés de cellules solaires bifaciales à haut rendement appelées cellules à hétérojonction (HJT), une technologie d’avenir entièrement développée à Neuchâtel par le PV-Lab de l’EPFL et par le PV-center du CSEM. Cette haute technologie a été transférée au groupe Meyer Burger qui produit actuellement les systèmes permettant la fabrication des cellules bifaciales d’une part et des modules bifaciaux d’autre part, combinant les technologies à hétérojonction et d’interconnexion de cellules (SmartWire Connection Technology). « La Suisse a son rôle à jouer dans la course vers des énergies renouvelables performantes. Le potentiel des technologies utilisées est extrêmement intéressant non seulement pour les parcs solaires, mais aussi dans l’environnement construit tout en assurant à la fois esthétisme et production maximale d’électricité. » a expliqué Christophe Ballif, Directeur du PV-centre du CSEM.

Combinaison de technologies innovantes

Les technologies sélectionnées pour cette réalisation visent le captage optimal de la lumière et servent à produire de l’électricité moins chère. Les cellules bifaciales permettent de recueillir la lumière qui frappe aussi bien le recto que le verso de la cellule solaire. Cette bifacialité est mise à profit grâce à la semi-transparence des modules utilisés et du fait que l’écran recevant les panneaux est détaché de la façade du bâtiment. Les effets possibles de pénétration et de réflexion de la lumière à l’intérieur d’une construction ouvrent des champs d’exploration architecturaux nouveaux et invitent à créer des aspects esthétiques inédits, renforcé par l’espacement entre les cellules. La technologie d’interconnexion discrète SmartWire Connection Technology nécessite par ailleurs moins d’argent, matériel utilisé pour transporter le courant dans les cellules. Qui dit économies d’argent, dit panneaux solaires à meilleur prix, un argument décisif pour favoriser le recours au solaire de manière systématique.

Retrouvez l’article

csem_close-up-solar-cells_HR