Les tarifs de l’énergie bientôt bouleversés ?

Les scénarios décrits ci-dessous ne vous inquiéterons plus avec une maison autonome EstiaTech… 

Article dans le « Le Parisien »: 

Augmentation de la taxe carbone, réforme de la taxe qui finance les énergies renouvelables,… Les tarifs des énergies, électricité, gaz et carburants pourraient connaître d’importantes évolutions lors de la prochaine loi de finances 2016. Un scénario se dessine avec la baisse de l’électricité compensée par une hausse des prix du gaz et des carburants. 

La CSPE mieux répartie ?

Selon le JDD, le «gouvernement envisage une réforme de la taxe qui finances les énergies renouvelables et les tarifs sociaux pour les plus modestes», appelée Contribution aux charges de service public de l’électricité (CSPE). Cette taxe, prélevée sur la facture des plus de 30 millions de Français abonnés à l’électricité, représente près de 15% de leur facture et augmente d’environ 2,5% par an. Elle vient s’ajouter aux hausses programmées comme celle de 2,5 % à partir du 1er août. Pour le gouvernement, l’objectif serait d’élargir le champ de cette taxe aux autres énergies carbonées comme le gaz et l’essence.

Deux options seraient étudiées : la première consiste à répartir cette taxe entre le gaz et l’électricité. Selon le principe du vase communicant, la facture d’électricité pourrait alors baisser de 7% mais les usagers du gaz pourraient être mis sérieusement à contribution car ils ne sont que 10 millions. 

L’autre piste serait d’étaler cette taxe entre l’électricité, le gaz et les carburants. Là, cela permettrait de diminuer la facture d’électricité de 10%, de modérer la hausse des prix du gaz et d’augmenter significativement la facture des carburants. Alors que le litre du Super 95 est déjà taxé à 61,9% et le litre de gazole à 56,2%, les automobilistes verraient immédiatement leur facture augmenter avec cette nouvelle contribution. Actuellement, selon le site Carbeo, le prix du litre de gazole est en moyenne de 1,176 euro et celui du Super 95 à 1,43 euro par litre. Le gouvernement mise sur la poursuite de la baisse des cours du pétrole pour faire passer cette réforme. Il est vrai que sur un an, le prix du litre de gazole a perdu 13 centimes et 9,2 centimes pour le Super.

Le quadruplement de la «taxe carbone». Sauf qu’une autre taxe risque de peser encore plus lourdement sur le prix des carburants. L’Assemblée nationale vient de voter le principe du quadruplement, d’ici 2030, de la Contribution climat énergie ou «taxe carbone». L’an prochain, elle devrait déjà passer de 14,50 euros la tonne de CO2 à 22 euros. Alors qu’actuellement elle représente 4 centimes par litre pour le gazole et 3,4 centimes par litre pour le Super, elle grimpera de 2 centimes pour le diesel et de 1,7 centime pour l’essence. La «taxe carbone» passer ensuite à 56 euros la tonne en 2022, synonyme d’une hausse de 9 centimes par litre pour le diesel et de 7 centimes pour l’essence. Avant une hausse à 100 euros la tonne en 2030… Faire le plein de sa voiture pourrait alors devenir un véritable luxe. 

Lire la suite…

Ces scénarios ne vous inquiéterons plus avec une maison autonome EstiaTech… car, sous certaines conditions (comme une voiture électrique), elle pourra faire le plein de votre voiture.